Comprendre le fonctionnement de l’investissement en démembrement

Investissement en démembrement

Grâce à l’investissement en nue-propriété, il est dorénavant possible d’acquérir un logement à moitié prix. Effectivement, le démembrement de propriété vise à séparer la pleine propriété en deux. Il y aura donc la nue-propriété d’une part et l’usufruit d’autre part. Un bailleur social s’occupera d’acheter l’usufruit pour une durée allant entre 15 et 20 ans. Un investisseur pour sa part achètera la nue-propriété à un coût amoindri avec une décote allant jusqu’à 50% de la valeur de l’immobilier. Cependant, il est tenu de renoncer à l’usufruit le long du démembrement. L’investisseur pourra récupérer la pleine propriété une fois le démembrement terminé.

Comprendre l’investissement en démembrement en SCPI

Pour ceux qui cherchent à se constituer un patrimoine, la nue-propriété est un bel investissement. Toujours d’après les experts, sur le court terme, cette idée permet de se défaire des contraintes de gestion et des divers impératifs. L’investisseur peut chercher à vendre pendant le démembrement sans que cela ne représente un problème. Bien que la nue-propriété invite à une projection sur le long terme, elle n’en reste pas moins un produit liquide. Toujours est-il que le marché secondaire demeure actif dans le cas où l’investisseur cherche à vendre.

Le démembrement SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier pour sa part est fait en fonction du but recherché et ici, la durée varie entre 5 à 10 ans. Le bien est toujours partagé en deux parties dont la nue-propriété et l’usufruit. La SCPI Corum Conviction est la seule qui puisse proposer un démembrement sur 3 à 15 ans. Pour les clés de répartitions, elle varie en fonction du temps de démembrement et du principe de chaque SCPI. Un démembrement à 10 ans à titre d’exemple donnera lieu à une nue-propriété représentant entre 63% et 70% du prix de part. Des informations supplémentaires sont disponibles sur demembrement.fr

Les atouts du démembrement

Un investisseur qui passe au statut de nu-propriétaire profite de nombreux avantages dans le cadre de l’investissement en démembrement. D’ores et déjà, il accède à une rentabilité mécanique. La valeur du bien fait l’objet d’un partage entre le nu-propriétaire et l’usufruitier. En fin de période, le nu-propriétaire récupère son bien en totalité. C’est ce montage qui permet de procéder à une valorisation mécanique du bien. C’est un processus qui constitue un rendement pour celui qui a investi.

Les autres avantages de l’investissement en démembrement se résument à la sérénité et au confort. Si l’usufruitier use et jouit du bien pendant le démembrement temporaire, il est redevable aux charges inhérentes au logement. Il se chargera alors des travaux d’entretien ou encore des taxes foncières. Le nu-propriétaire pourra ainsi échapper aux problèmes de vacance locative ou encore aux risques d’impayés.

Encore que le démembrement peut profiter au conjoint et aux enfants s’il y a application de la clause bénéficiaire dans le cadre d’un contrat d’assurance vie. Aussi, les enfants du nu-propriétaire pourront profiter d’une créance de restitution qu’il faudra faire valoir sur la succession de l’usufruitier.

Un avantage fiscal indéniable

L’investissement en nue-propriété représente également un avantage fiscal. Pendant le démembrement de propriété, le capital que le nu-propriétaire aura investi sera exonéré d’impôt. Il pourra ainsi réaliser des économies de 1,5% chaque année en fonction de sa situation patrimoniale. Lorsque le nu-propriétaire achète à crédit, cela sera l’occasion pour l’investisseur de bénéficier d’un déficit foncier. Les intérêts d’emprunts seront déduits des revenus fonciers.

 

Trouver une formation en coaching d’entreprise
Acheter des produits réutilisables écologiques