Conseils santé pour les futures mamans

Un grand chamboulement intervient dans le corps d’une femme enceinte. Des précautions, sinon des prescriptions, devront être prises pour l’état de santé de la future maman et la croissance du bébé. Un suivi médical régulier, une alimentation saine et équilibrée, et des exercices adaptés avec avis du médecin vous aideront à passer en toute sérénité cette période particulière de la vie d’une femme. 

Un suivi médical rapproché

Les conseils à suivre ou non sont nombreux et magrossesse.fr y participe activement avec ses rubriques circonstanciées. Ceux qui suivent vous aideront, car ils sont loin d’être contraignants. Le suivi médical est composé de deux volets :

  • La médecine : y sont inclus tous les examens prénataux étalés sur les 9 mois de grossesse, les échographies habituelles plus ponctuelles en cas de nécessité, les prises de sang et autres et les consultations prénatales non programmées. Sans oublier l’appel à son médecin en cas de malaises ou des indispositions persistantes. Votre gynécologue et votre médecin de famille devraient être à même de vous assister.
  • La psychologie : la maternité peut générer un état d’angoisse latent auquel le praticien peut remédier. Les frustrations générées par les interdits, la sexualité perturbée, la mauvaise perception de soi, le poids de la responsabilité à venir, les changements physiques des femmes enceintes peuvent agir négativement sur le comportement de la parturiente et perturber le bébé qui ressent toute contrariété ou émotion de sa mère. Un bon psychothérapeute vous aidera à reprendre confiance en vous.

Mais une bonne santé générale ne s’obtient pas avec seulement des médicaments ou des thérapies, l’alimentation y tient une place d’égale importance.

Une alimentation saine et équilibrée

  • L’hygiène dans la préparation des aliments est de rigueur. Laver et brosser les fruits et légumes. De même, se laver les mains après chaque activité manuelle susceptible de favoriser la transmission de bactéries et microbes est recommandé comme jardiner ou nettoyer la niche du chien ;
  • Les aliments : les produits naturels seront privilégiés. Les fruits et légumes occupent une bonne place. La viande sera toujours bien cuite, car vectrice de maladies comme la listériose et en quantité moindre. Mieux vaut éviter les fruits de mer et mollusques dont la fraîcheur n’est pas toujours garantie et qui véhiculent le germe de l’hépatite. Les délicieuses charcuteries seront à bannir pour les produits chimiques qui entrent dans leur composition. De même, pour l’alcool dont la nocivité n’est plus à démontrer, et parce que tout ce que la mère ingère est transmis au bébé. Une bonne hygiène et une alimentation bien contrôlée sont gages d’une bonne croissance de votre enfant.

 Mais une bonne santé et une bonne alimentation doivent être complétées par une excellente forme physique qui facilitera la naissance d’un bébé.

S’activer pour se maintenir en forme

Les futures mamans ne doivent pas penser que la maternité est une plaie, mais plutôt un épisode bénin de leur vie. Un esprit sain dans un corps sain devrait être leur devise. Pour ce faire, il leur suffit de bouger et avec une bonne hydratation, de pratiquer leurs activités sportives favorites, avec l’avis positif du médecin bien entendu. Le fait de faire des exercices physiques constitue par ailleurs une bonne préparation à l’accouchement. Ils seront renforcés par les exercices spécifiques dispensés par les centres prénataux. Il a été vérifié que pour les femmes enceintes actives, les signes de relâchement des tissus, dont la peau, sont moindres contrairement aux inactifs. Votre vigueur et votre bien être seront communiqués à votre bébé qui risque de se manifester par un bon coup de pied.

Les conseils sont à suivre ou non, mais ils partent toujours d’un bon sentiment. Les futures mamans y trouveront sûrement un conseil qui leur sera utile.

Comment soulager le psoriasis du cuir chevelu ?
Comment prendre sa santé en main ?