Anatomie de la serrure multipoint

serrure multipoint

Les propriétaires d’une ont toujours cherché à assurer la protection de leur bien, notamment contre le cambriolage, par divers moyens. L’utilisation de serrure multipoint ou serrure de sureté est un moyen utilisé et qui a déjà montré son efficacité. Ce modèle de serrure est composé de différentes pièces qui se répartissent en différentes localisations.

Les pièces situées dans la partie interne

Plusieurs pièces sont situées à l’intérieur du coffre de la serrure. Le cylindre appelé encore canon ou barillet est une pièce maîtresse par l’intermédiaire duquel est actionné tout le mécanisme. La clé peut être introduite d’un des côtés ou des deux cotés du cylindre pour verrouiller ou déverrouiller une porte. On parle alors de canon à double ou à simple entrée. Par rotation d’une seule clé, les pênes sortent ou rentrent dans le coffre de la serrure. Selon son degré de sécurité, une serrure multipoints porte d’entrée peut être dotée de plusieurs pênes. Les portes relativement grandes peuvent comporter des serrures de 3 à 5 pênes. Les portes des bâtiments qui exigent une sécurité renforcée peuvent comporter une serrure de plus de 5 pênes. En effet, une serrure multipoint peut comporter plusieurs points de verrouillage. Ces points sont situés en haut, en bas ou au centre de la porte. En outre, les goupilles sont des pièces en acier disposées à l’intérieur du cylindre. La disposition unique des goupilles pour chaque serrure ne permet que l’utilisation d’une seule clé pour le verrouillage et le déverrouillage. Visitez le site lecomptoirdefernand.com pour avoir plus d’informations sur les serrures multipoints et pour voir les modèles disponibles.

Les composants en partie externe

Les parties externes des serrures sont visibles pour les modèles de serrure multipoint en applique. Avec ces modèles, le coffre est visible de l’extérieur, sur le côté d’une porte qui se situe à l’intérieur d’une chambre. Le coffre est une boîte, généralement en métal, qui renferme les pièces internes, plus particulièrement, le mécanisme de la serrure. Les pênes situés en haut et en bas de la porte sont alors liés au coffre par une tringle appelée aussi crémone. La tringle peut être maintenue par une guide de tringle ou cachée sous un bandeau. La gâche est, en outre, une pièce généralement en métal dans lequel s’introduit le pêne lors des verrouillages de la porte. Elle est fixée sur le chambranle de la porte ou sur le mur. La têtière est, en revanche, une plaque métallique, fixée sur le cadre de la porte, qui sert à accueillir le pêne pour les modèles de serrure encastrée. Enfin, le fouillet est un composant d’une serrure qui n’est pas très visible de l’extérieur. Il est une pièce métallique munie d’un trou dans lequel s’insère le carré, la pièce qui relie la poignée à la serrure. On peut choisir entre un modèle de serrure multipoint à poignée ou à tirage.

Les éléments qui servent à renforcer la sécurité de la serrure

Des pièces plus spécifiques peuvent être ajoutées à la serrure pour renforcer le degré de sécurité. Le cylindre peut, par exemple, être doté de plusieurs goupilles pour sécuriser encore plus la serrure. La difficulté de crocheter une serrure dépend du nombre de goupilles dont dispose le cylindre. Une serrure de haute sécurité peut avoir un cylindre à 5 goupilles ou même plus. Le canon peut aussi être muni d’un dispositif de protection contre le crochetage et la casse. Dans différents modèles, il peut être, de même, protégé par une rosace de protection. La rosace est en général en acier blindé ou en aluminium. Des modèles de serrure modernes peuvent disposer, en outre, de système de protection magnétique. Ils se verrouillent et se déverrouillent sur la présentation de badge magnétique.

Effet d’optique Jésus : comment le comprendre ?
Un deug psychologie peut-il ouvrir les portes de l’emploi ?