Le closing : les erreurs à ne pas commettre

closing

Comme toute entreprise qui veut prospérer, accumuler le plus de clients est sans aucun doute l’objectif principal. De nos jours, les entreprises intelligentes sous-traitent des closers certifiés : le véritable couteau suisse en matière de vente. De plus, la conclusion d’offres peut être la partie étant la plus difficile de processus de la vente, même pour de vendeurs plus confiants et plus talentueux. Les problèmes peuvent mal tourner dans plusieurs endroits, et un faux pas peut également ruiner les chances de conclure la vente. Il faut savoir qu’est ce que le closing et quelles sont les erreurs à ne pas commettre en technique de closing.

La définition du closing

Le closing c’est quoi ? C’est un terme anglo-saxon qui signifie littéralement « fermer ». La définition de clôture signifie, dans un contexte commercial, « conclure la vente ». Souvent utilisé dans le domaine de marketing, ledit closing peut être appliqué aux premières et dernières étapes du processus de vente. C’est l’étape décisive du parcours client pour conclure la vente. Lorsque les clients découvrent votre entreprise pour la première fois, vous pouvez le closer rapidement pour qu’ils ne soient pas autorisés à entrer chez vos concurrents. Donc, si vous voulez conclure la vente d’une meilleure façon possible, on ne pourra pas se passer de techniques de closing. D’ailleurs, trouver un accord avantageux de deux cotés tout en restant positif pendant le cycle de vente requiert certainement une expertise en closing. Pour plus d’informations, cliquez sur closerevolution.com.

Trop fort

Personne ne demande pas de se sentir vraiment obligé d’acheter quelque chose. Si quelques vendeurs s’appuient toujours sur une pression commerciale afin d’obtenir une vente, c’est vrai qu’il ne s’agit pas d’une recette afin de construire à long terme une relation avec un acheteur. Alors, réalisez la vente ponctuelle, mais lorsqu’un individu se sent vraiment obligé d’acheter quelque chose avec laquelle elle n’a pas besoin, c’est probable qu’elle renouvelle sa vente. Faites une vente unique, mais si quelqu’un se sent d’ailleurs obligé d’acheter certaines choses dont il n’a pas vraiment besoin, il est moins susceptible de faire une autre vente. C’est mauvais pour votre réputation, si chez vous, ils achètent juste afin de vous faire la pression. Ne pénalisez pas les clients potentiels puisqu’ils n’effectuent pas les transactions suivant le calendrier. En général, ce qui se manifeste comme suit. Donc, le prix habituel est environ 2000 euros, mais si vous achetez ici maintenant, on vous fera une remise de 20 %. D’ailleurs, dans la majorité des cas, des clients ne savent pas pourquoi on se soucie autant de l’affaire, au lieu de vous remercier pour la « bonne affaire ». Il est aussi nécessaire de savoir qu’est ce qu’un closer. De plus, intégrer le centre de la formation certifié Closer Evolution qui est important afin d’apprendre des techniques de ventes au mieux et des stratégies à adopter. En fait, ralentissez et concentrez-vous sur une fourniture des solutions dont les clients ont vraiment besoin.

Contentez-vous du terme : peut-être

« Non » est un terme redouté hantant des vendeurs dans leur sommeil, puis les faits transpirer. Quelquefois, les vendeurs utilisent le « non », comme la réponse au « peut-être » ou au « on va y réfléchir durant quelques semaines ». Pourtant, ce sont généralement des manières polies de répondre « non » parce que l’autre personne ne veut pas aussi vous blesser. C’est naturel de vouloir rendre heureux les gens. Ils comprendront, mais ce qui ne rapportera pas un bacon, puis vous ne pouvez pas également vous permettre de faire perdre leur temps. Vous pouvez éviter cela tout en définissant les paramètres avant de commencer une conversation. D’ailleurs, vous pouvez parler quelque chose comme : « Pour terminer cette réunion, peut-être vous n’êtes pas prêt à faire la signature d’un contrat, mais on espère vous avoir donné beaucoup d’informations afin de vous aider à déterminer si cette solution répond à vos besoins. De plus, on pourra décider d’une prochaine étape. Faites savoir, si par exemple vous avez l’impression que la solution ne correspond pas aussi à vos besoins. Vous avez intérêt à rassurer vos clients et à déterminer au plus vite possible si c’est une opportunité d’une vente ou si c’est un cheval mort.

L’aversion pour des concurrents

Les clients potentiels ne sont pas sûrs. Ils ne savent pas vers qui se tourner, une entreprise éloignée ou vous, alors ils décident de jouer leur atout. D’ailleurs, vous débutez par dénigrer vos concurrents, tout en expliquant pourquoi acheter chez eux est une grosse erreur. Ladite approche pose de nombreux problèmes. Donc, d’une part, l’acheteur potentiel peut avoir des bonnes relations avec les collègues d’autres entreprises. D’autre part, la négativité peut être le véritable tueur de ventes. De plus, vous devez aussi faire attention à tout ce que vous dites, parce que vous pouvez finir par diffamer quelqu’un. Cela pourrait avoir des graves conséquences juridiques. De ce fait, à ce stade, il faut démontrer que la solution est plus bonne que les autres puisqu’elle résout mieux le problème du client. Pour finir, les études des cas le présentent très bien.

9 erreurs courantes à éviter avec vos liens
5 conseils de gestion pour les petites entreprises