Le Manx : Un chat sans queue avec des allures de lièvre

Élever un chat manx, c’est avoir un ami qui vous aime, qui vous respecte et vous protège en cas de besoin. Cette race s’entend très bien avec vos autres animaux de compagnie, en particulier les chiens, ce qui n’est pas toujours courant chez un chat ordinaire. Comment reconnaître le Manx ? Comment en prendre soin ?

Ce qui distingue le chat Manx des autres races

Le chat Manx aime votre compagnie. Si vous devez le laisser seul quelques jours, pensez à lui trouver un ami avec lequel il peut s’amuser. Contrairement à la majorité des chats, le Manx apprécie la compagnie des chiens, ce qui vous facilitera la vie. Comme son nom l’indique, le chat trouve son origine dans le fameux d’île de Man, entre l’Irlande et l’Angleterre. Cette race privée de queue se démarque également par sa rondeur. Le chat manx impressionne par ses grandes oreilles bien écartées et qui s’arrondissent au niveau de leur pointe. Bien qu’il soit musclé et légèrement compact, votre chat est d’une douceur inégalable. Si vous avez encore du mal à reconnaître sa race, vérifiez ses pattes postérieures. Elles sont généralement plus longues, ce qui vous donne l’impression de voir à un gros lapin à la place d’un chat. Grâce à cette singularité, le Manx se déplace à une vitesse plus rapide qu’un chat ordinaire. D’un poil dense et luisant, votre chat adore se faire caresser. Ses attitudes protectrices font de cette race affectueuse un compagnon dévoué pour toutes les générations. Le chat de garde qu’est le Manx est capable d’ouvrir les portes et même le réfrigérateur. Rassurez-vous, sa gentillesse incarnée et son obéissance mettront vos provisions à l’abri du vol qu’un chat classique est susceptible de commettre.

Connaître les autres particularités du Manx

Le chat sans queue aime plutôt roucouler que miauleur, ce qui en fait une race bavarde. Votre matou aime manger, ce qui explique sa rondeur permanente. L’espérance de vie du Max est plus courte que celle qu’un chat ordinaire, à cause de la taille réduite de sa colonne vertébrale. Un gène muté peut encore diminuer la taille de cette zone et causer des anomalies sévères situées au niveau des intestins et de la vessie. L’absence de queue rend la manipulation un peu difficile. Évitez par exemple d’exercer une pression sur la partie où doit se trouver la queue, le corps de votre ami à quatre pattes dispose toujours de ses terminaisons nerveuses caudales terminales. La pression exercée peut engendrer des douleurs. Lorsque vous soulevez votre chat, veillez à soutenir son arrière-train pour éviter les tensions pouvant gêner sa colonne vertébrale. D’autres variétés de Manx peuvent avoir un embryon de queue, comme le Stumpy et le Rumpy. Le Manx a été élevé pour chasser les rongeurs dans les fermes auparavant. Son allure de lièvre lui permet d’en capturer plusieurs dans la journée. Aujourd’hui, cette race sociable, gentille et protectrice intègre les foyers pour y instaurer la joie et l’affection.

Réussir l’élevage du chat sans queue

Un manx chat mérite toute votre attention, cette race aime la proximité de son maître. Pensez à brosser ses poils une fois par semaine pour maintenir leur beauté. Concernant son alimentation, votre compagnon adore la viande, mais vous pouvez varier ses repas selon sa santé, son âge et les activités physiques qu’il réalise quotidiennement. Évitez de suralimenter le Manx, il prend du poids facilement. Une alimentation bien équilibrée est même recommandée pour cette race gourmande. Le Manx supporte très bien une alimentation industrielle. Vous pouvez le nourrir avec des croquettes de haute qualité de préférence ou avec des pâtées riches en nutriments. N’oubliez pas d’hydrater votre chat, d’autant plus qu’il a tendance à manger plus qu’il n’en faut. Surveiller les rations journalières du Manx pour éviter l’obésité. Un régime alimentaire sec et humide est l’idéal.

Effet d’optique Jésus : comment le comprendre ?
Anatomie de la serrure multipoint