Assurance moto de collection : quels avantages ?

moto de collection

La souscription à une assurance est obligatoire pour tout véhicule qui souhaite circuler en toute légalité sur les routes françaises. Et bien sûr, les deux-roues dits « de collection » n’échappent pas à la règle. Bien que ces motos ne soient pas conduites régulièrement, elles devront cependant être couvertes par une assurance moto de collection afin d’éviter les grosses dépenses en cas de sinistre.

Moto de collection et assurance : une obligation légale

Le Code de la route n° R311-1 définit clairement les caractéristiques d’un modèle de collection. Tout d’abord, le véhicule devra avoir un intérêt historique c’est pourquoi la plupart des motos ou autos classées dans cette catégorie ont plus de 30 ans. Ces dernières devront également être similaires au modèle d’origine aussi bien pour la mécanique que l’aspect extérieur. D’ailleurs, le modèle de deux-roues considéré comme ancien ne doit plus être produit par le constructeur.

Vu l’importance et les caractéristiques des motos de collection, on ne les conduit pas souvent. D’où l’intérêt de se poser la question : est-ce qu’on est obligé d’assurer un véhicule qui ne bouge que rarement ? En principe, la réponse est affirmative. La garantie minimum est la responsabilité civile. Elle couvre entre autres les éventuelles atteintes physiques, matérielles ou autres préjudices causés à un tiers en cas d’accident par conséquent, elle est obligatoire. Pour plus de détails, consultez le site www.mascotte-assurances.fr.

En effet, même si votre moto roule peu, elle devra être assurée par un contrat d’assurance moto collection, comme tous les véhicules terrestres à moteur qui souhaitent circuler en toute légalité en France. Vous pouvez cependant économiser sur les cotisations annuelles, en optant par exemple pour une assurance temporaire. Elle est à souscrire au moment où vous devrez la conduire ou la déplacer (vers un salon, une exposition ou un autre garage).

Notez par ailleurs que la conduite sans assurance est un délit puni par la loi. Ainsi, en cas de défaut d’assurance, vous encourez une amende de 3750 euros (qui peut être doublé en cas de récidive). La peine peut être assortie d’autres sanctions comme l’immobilisation du véhicule, l’annulation de permis ou l’interdiction de conduire durant 5 ans.

Assurer une moto qui circule rarement pour minimiser tous les risques

On a souvent tendance à penser que la loi de l’assurance obligatoire ne s’applique qu’aux véhicules circulant sur les voies publiques. Et pourtant, ce n’est pas toujours vrai. Tout d’abord puisqu’il s’agit d’une condition requise pour être en conformité avec la loi. Par ailleurs, un deux-roues qu’on ne conduit plus (mais toujours capable de rouler) peut causer de graves ennuis. Cela arrive notamment lorsque la moto est utilisée sur la voie publique par un voleur ou un emprunteur non autorisé. Si une telle situation se produit, c’est la responsabilité civile du propriétaire (c’est-à-dire la vôtre) qui sera engagée en cas d’incident.

En optant pour une assurance moto collection, vous êtes également couvert en cas d’accident de la circulation qui implique le véhicule. Comme l’indemnisation des victimes peut s’avérer couteuse, vous n’aurez pas à payer le montant de votre poche, c’est l’assureur qui s’en charge.

Il convient en outre de noter que même si un véhicule est simplement garé dans un espace verrouillé, il peut toujours causer certains incidents (incendie, explosion, etc.). Dans ce cas, l’assurance couvre les atteintes causées à vos biens.

La seule exception qui vous permet de ne pas assurer une moto immobile, c’est quand le véhicule n’est plus en état de circuler et que ses roues soient enlevées. La batterie doit aussi être retirée et le réservoir vider.

L’assurance moto de collection pour profiter d’une couverture avantageuse

Si la loi établit un minimum de 30 ans pour les véhicules de collection, certaines compagnies acceptent de souscrire une assurance moto ancienne à partir de 20 années de circulation. Un modèle plus récent (10 ans) peut également être couvert par ce type de contrat lorsqu’il est considéré comme un exemplaire rare et que sa valeur soit très élevée comparée à modèle classique.

L’assurance moto de collection offre l’avantage d’être plus abordable financièrement. En effet, les propriétaires de deux-roues de collection sont particulièrement valorisés par les assureurs puisqu’ils commettent peu d’accidents, adoptent systématiquement une conduite prudente et entretiennent rigoureusement leur véhicule. Les risques de sinistre étant réduits, le montant des cotisations l’est également. Il parait ainsi logique que ces motards se voient souvent proposer des tarifs préférentiels et des offres personnalisées à prix compétitifs. 

En cas de dommages, vous bénéficiez aussi d’un remboursement plus important. Le montant de ce dernier est effectivement fixé en fonction de la cote Argus collection (plus élevée que l’Argus habituel). Vous aurez donc droit à des indemnisations plus conséquentes selon la spécificité de la moto.

Quelle assurance moto de collection choisir ?

Vu la multitude d’offres sur le marché, le choix du contrat à privilégier s’avère souvent compliqué. Pour ne pas vous tromper, il est important de tenir compte de différents critères avant de choisir. D’abord, il faudra répondre à plusieurs conditions :

. Avoir plus de 21 ans

. Être titulaire d’un permis moto valable depuis plus de 3 ans

. Ne pas avoir commis d’incident ou d’accident de la route depuis 2 ans.

Puisque la moto ne doit être conduite que pour certaines occasions, vous devrez posséder un véhicule plus récent avec lequel vous effectuerez les déplacements quotidiens.

En termes de formule d’assurance, vous avez 3 choix en fonction de vos besoins, de votre budget et surtout de vos attentes. La formule au tiers ne couvre que la garantie responsabilité civile. Étant une offre basique, elle est la plus économique. La formule intermédiaire comprend la garantie obligatoire ainsi que la couverture en cas d’incendie ou de vol.

Afin de bénéficier d’une prise en charge optimale, la formule tous risques est la mieux adaptée. Elle couvre tous les dégâts engendrés en cas d’accident, que vous soyez responsable ou non, qu’une responsabilité puisse être engagée ou non (verglas, catastrophe naturelle, etc.).

Bien que certaines garanties soient facultatives (assistance 0 km, assistance juridique, option trajet-travail, etc.), elles peuvent grandement vous servir en cas de pépin. Comme chaque option peut gonfler le montant des cotisations, pensez à comparer plusieurs offres auprès de différents assureurs afin de trouver celle qui répond à vos attentes.

 

Quelle assurance pour une caravane ?
Bien choisir son contrat de prévoyance obsèques