Choisir une bonne assurance pour une habitation en collocation

Assurance habitation colocation

La colocation séduit de plus en plus de gens en raison des nombreux avantages qu’elle offre. C’est notamment un moyen de se loger de manière plus économique. Comme dans toutes les habitations, un sinistre peut arriver dans un logement en colocation. Souscrire une assurance habitation est ainsi essentiel.

Souscrire une assurance habitation en colocation est-elle obligatoire ?

La loi °89-462 du 6 juillet 1986 stipule que tout locataire doit assurer la maison ou l’appartement où il vit. Les colocataires sont également concernés par cette obligation. Ils doivent souscrire une assurance colocation pour le logement qu’ils louent. Le propriétaire ou l’agence que ce dernier a mandatée exigera une attestation de l’assurance colocation lors de la signature du bail.

Pour assurer un logement en colocation, chaque locataire peut souscrire individuellement une assurance. Chacun choisit alors les garanties qui répondent à ses besoins. Cette option est possible si la maison ou l’appartement est loué avec un bail par colocataire. Et il vaut mieux que chacun d’eux choisit un même assureur afin d’éviter les litiges en cas de sinistre.

Mais, il est également possible de souscrire un seul et unique contrat d’assurance habitation. C’est donc l’un des locataires qui effectue la démarche. Puis, il doit juste déclarer à l’assureur les cosignataires du bail pour que ces derniers puissent être indemnisés en cas de sinistre. C’est le mode de souscription à choisir si le logement est mis en location avec un seul bail.

Quelles garanties souscrire pour une assurance habitation ?

Pour tous les types d’assurances, la loi impose une garantie minimum à souscrire. Dans le cas d’une assurance habitation colocation, il s’agit de la garantie des risques locatifs. Cela assure le logement, entre autres, en cas d’incendie et de dégâts des eaux. Pour remplir l’obligation d’assurance, il suffit qu’un seul locataire s’assure contre ces risques.

Toutefois, se contenter de cette garantie minimum n’est pas très recommandé. En effet, si vous êtes colocataire, celle-ci ne vous couvre pas dans de nombreuses autres situations. Si par exemple, vous causez des dommages corporels ou matériels à une tierce personne, vous ne serez pas indemnisé pour les dépenses engagées. Pour être pris en charge, vous devez souscrire la garantie responsabilité civile. Pour que chaque colocataire bénéficie de cette garantie, il suffit de le signaler en tant qu’occupant à l’organisme d’assurance. Choisir une assurance multirisque habitation vous permet d’avoir l’esprit tranquille.

Si vous souhaitez également être indemnisé pour les dommages matériels pouvant survenir en cas de sinistre, il est recommandé de souscrire une garantie dommage aux biens. Dans ce cas, il faut évaluer les biens de chaque colocataire.

De nombreuses autres garanties optionnelles peuvent être souscrites en fonction de vos besoins. Vous avez par exemple la garantie protection juridique. En cas de litige, celle-ci prendra en charge les frais engagés.

Ce qu’il faut savoir avant de souscrire une assurance en colocation

Toutes les compagnies d’assurance proposent des contrats d’assurance habitation en colocation. Beaucoup d’entre elles ont même leurs propres garanties pour répondre à tous les besoins. Pour trouver la meilleure offre, faites jouer la concurrence entre les assureurs. Comparez leurs propositions et faites votre choix. N’oubliez pas de tenir compte des exclusions de garanties et du montant des franchises afin d’éviter les mauvaises surprises. Il faut également savoir qu’en cas de changement de situation, il faut mettre à jour le contrat de bail ainsi que celui de l’assurance.

Enfin, il faut savoir que la loi Alur offre au propriétaire la possibilité de souscrire une assurance pour le compte de ses locataires. Il récupère ainsi auprès d’eux le coût de celle-ci. Cette option permet au bailleur d’avoir la certitude que ses locataires sont assurés. Et ces derniers n’auront pas à gérer leur contrat d’assurance.

Après la souscription, le propriétaire doit remettre une copie du contrat aux colocataires. Si les garanties souscrites ne leur conviennent pas, ils sont libres de mettre fin à tout moment le contrat et de souscrire une autre formule qui correspond à leurs besoins. Dans ce cas, ils doivent remettre au bailleur le document attestant la souscription de la nouvelle assurance.

Trouver les meilleures idées de bricolage en ligne
Acheter du mobilier d’extérieur pour son jardin