Fiscalité immobilière : comment réduire ses impôts ?

Fiscalité immobilière

De nos jours, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôts sur certain investissement dans l’immobilier. Pour cela, plusieurs textes des lois françaises stipulent divers avantages fiscaux sur le placement immobilier. Plusieurs critères techniques ont été imposés pour pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôt. Dans ce nouvel article, voici quelques supports de placement dans l’immobilier qui offre le paiement d’une fiscalité réduite.

Réduction d’impôts : investir dans des immeubles neufs

La réduction d’impôts par l’investissement dans des immeubles neufs est possible grâce à la loi Pinel. Cette loi a pour objectif d’inciter la création de nouveaux immeubles modernes par la réduction d’impôt pour résoudre l’insuffisance en nombre de logements. Le montant de cette réduction dépend surtout du prix d’acquisition de l’immeuble et de la durée de sa mise en location. Ainsi, ces réductions d’impôts sont de 12 % pour une location pendant 6 ans, de 18 % pour une location pendant 9 ans et de 21 % pour une location pendant 12 ans. Toutefois, le montant de cette réduction ne pourra pas dépasser le montant d’un plafond fixé par les lois de finances. Ces avantages fiscaux reviennent aux propriétaires de l’immeuble ou à l’acquéreur de l’immeuble dans le cadre d’une VEFA. Pour bénéficier de ces avantages, il faut tout simplement que ce bâtiment neuf et moderne respecte les normes de construction récentes. Par ailleurs, le propriétaire a également l’intérêt de pouvoir fixer un loyer plus élevé tout en bénéficiant de ces avantages fiscaux. Pour plus d’informations, vous pouvez vous informer sur la page web de julien vautel.

Réduction d’impôts dans la rénovation d’énergie

La technique de réduction d’impôt pour des travaux d’économie d’énergie consiste à réaliser certaines dépenses afin de réaliser et augmenter les Crédits d’Impôt dans le cadre d’une Transition Énergétique ou CITE. Ce crédit d’impôt vient remplacer le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable). Dans ce cas, la technique de réduction d’impôt consiste à retrancher des impôts à payer une partie des dépenses effectuées pour la rénovation énergétique faite depuis au moins 2 ans dans une résidence principale. Ces travaux ne peuvent être effectués que par des entreprises certifiées. Si ces dépenses sont autrefois calculées en pourcentage, elles sont désormais fixées forfaitairement depuis 2020. Le montant à retrancher dépend aussi de la situation familiale du bénéficiaire comme célibataire, marié, veuf ou divorcé. Par ailleurs, la loi des finances 2020 a remplacé le CITE par une prime forfaitaire de réalisation de ces travaux d’économie d’énergie, payable au moment même de sa réalisation. Toutefois, le CITE ne disparaîtra définitivement qu’à partir du début janvier 2021 au profit d’une prime profitable à tous les ménages à l’exclusion des plus aisés.

Investir dans un site patrimonial

Il s’agit d’une réduction d’impôt obtenue grâce à l’application de la loi de Malraux, qui se trouve applicable jusqu’en fin décembre 2022 selon la loi des finances 2020. Elle concerne surtout des personnes fortement imposées. Le calcul de cette réduction s’effectue en fonction de la zone d’implantation de l’immeuble. Si l’immeuble se situe dans une zone de protection architecturale urbaine et paysagère, cette réduction est de 22 % du montant des charges pour les travaux. Elle est de 30 % s’il s’agit de secteurs sauvegardés ou d’anciennes zones dégradées. Ces avantages fiscaux sont soumis à des conditions. D’abord, l’autorisation spéciale préalable du préfet est requise avant le commencement des travaux. Il faut ensuite que ces travaux contribuent à la restauration de l’ensemble du bâtiment acquis. La mise en location de l’immeuble doit être faite dans les 12 mois à compter de la fin de ces travaux. La location du logement doit être faite à titre de résidence principale tout au moins pour une durée 9 ans. Le locataire immobilier doit être une personne autre que l’acquéreur. Les membres de la famille du propriétaire ne peuvent pas le louer.

Investir en SCPI pour la location immobilière ou d’une location d’immeuble en vétustés

Les SCPI ou Société Civile Professionnelle Immobilière sont des sociétés spécialisées dans l’immobilier. Ces sociétés civiles professionnelles ont plus d’expérience dans la défiscalisation immobilière. Elles sont nombreuses et d’une grande diversité. Elles œuvrent dans beaucoup de secteurs. Certaines sociétés sont plus généralistes tandis que d’autres travaillent pour un secteur spécial bien déterminé. Toutefois, parmi ces sociétés civiles, il y a celles qui s’orientent sur les fiscalités immobilières. Par ailleurs, la loi de Bouvard de 2018 permet au locateur d’un immeuble meublé non professionnel de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cette réduction a été fixée à 11 % du montant de l’acquisition de l’immeuble à partir de sa mise en location pour 9 ans. La TVA sera également récupérée en intégralité par son propriétaire. Enfin, la loi Denormandie de 2019 accorde également une défiscalisation de la fiscalité immobilière pour tous travaux de rénovation ou d’amélioration d’un immobilier ancien. Elle permet de défiscaliser le loyer en fonction de la durée de sa mise en location.

Porte-fenêtres ou fenêtres : les bons matériaux
Conseils pour réaliser un projet de construction de maison en vois en Haute-Savoie